•  
  •  
image-8386205-Wandlungen_der_5_Elemente_-_Kopie.jpg

Tant que le Yin et le Yang restent en équilibre, le corps et l'esprit sont en bonne santé.

Définition
L’acupressure (du latin «acus» = point, aiguille, arc et «pressus» = pression) est une méthode de massage par pression sur les points d’acupuncture. Elle fait partie des méthodes de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Origine
Le livre de référence sur les principes de la médecine chinoise est le «Huang Di Nei Jing», le «Livre de l’empereur jaune sur la médecine interne», qui date probablement de 200 av. J.-C.. Dans cet ouvrage sont exposés pour la première fois, les plus importants principes de la MTC, encore en vigueur aujourd’hui.
L’acupressure s’est développée sur la base de l’acupuncture. A l’origine, on utilisait des aiguilles émoussées, ensuite le bout des doigts. L’acupressure a également été influencée par différentes techniques chinoises de massage, comme par exemple Tui-Na. Comme cette «acupuncture sans aiguilles» convient également pour l’auto-traitement, elle trouve de plus en plus d’adeptes en Occident.

Principes
L’acupressure repose sur les théories et les principes de la MTC dont font partie, entre autres, le principe du Yin et Yang et la doctrine des méridiens. Le Yin et le Yang représentent des forces ou des formes énergétiques opposées mais aussi complémentaires, maintenues en mutation continuelle par leur relation de réciprocité, comme par exemple le jour et la nuit, la terre et le ciel ou le chaud et le froid. Il ne s’agit donc pas de situation fixe; ce sont des entités en mutation constante, qui par influence réciproque sont susceptibles de se convertir l’une dans l’autre: le jour devient nuit et sans le jour on ne pourrait pas définir la nuit. Le système du Yin et du Yang permet de catégoriser non seulement les phénomènes naturels mais également les organes humains. Par exemple, la vésicule biliaire, l’intestin grêle et le gros intestin, l’estomac et la vessie sont considérés comme des «organes Yang». Le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins sont des «organes Yin». Les représentations de la position et de la fonction des organes dans la MTC sont restées assez approximatives pendant très longtemps car, en Chine, la dissection et l’autopsie étaient taboues jusqu’au 20e siècle. Voilà pourquoi, dans la MTC, le terme «organe» désigne toujours un cycle fonctionnel complet: par exemple «poumons» ne désigne pas seulement les poumons mais également tous les organes olfactifs et l’ensemble du système respiratoire.
L’alternance dynamique du Yin et du Yang engendre l’énergie vitale de la nature, le Qi. Le Qi se trouve à l’origine de toute chose vivante et génère également l’énergie vitale du corps humain. Dans le corps, l’énergie vitale circule dans des canaux énergétiques, appelés méridiens (Jing Luo), et remplit différentes fonctions: le Qi protège le corps contre les maladies, stimule la croissance et le développement, active le fonctionnement des organes internes, génère et diffuse le sang et les humeurs, régule la température corporelle et gère l’équilibre hydrique et la digestion. Le Qi, l’essence (Jing), le sang (Xue) et les humeurs représentent les substances fondamentales qui forment la base matérielle et fonctionnelle du corps. Ces quatre substances fondamentales sont également influencées et contrôlées par les polarités du Yin et du Yang.
Les méridiens conduisent l’énergie à travers tout le corps et établissent ainsi une circulation énergétique qui crée des entités fonctionnelles en reliant organes et systèmes d’organes. Le flux d’énergie vitale peut être influencé par la stimulation des nombreux points d’acupuncture qui se situent sur ces méridiens.

On n'est pas malade parce que l'on a une maladie mais on a une maladie parce que l'on est malade et le Qi ne circule plus librement, blocage, stagnation.


Quelqu'un a dit : «Je suis malade, je ne suis bon à rien, je ne suis pas à la hauteur pour faire l'apprentissage de l'Éveil. Je veux donc, après avoir écouté l'essentiel de la doctrine, finir ma vie seul, retiré du monde, à cultiver mes qualités naturelles et à soigner ma maladie.»
Maître Dôgen expliqua : Si vous ne faites pas l'apprentissage de l'Éveil et ne le pratiquez au cours de cette vie-ci, dans quelle vie ultérieure pensez-vous que vous serez capable ou en bonne santé pour le faire ? Exercez-vous seulement à éveiller votre esprit sans vous préoccuper de votre corps et de votre vie. Voilà ce qu'est le plus important dans l'apprentissage de l'Éveil.

Son objectif est de faire circuler et rééquilibrer les énergies, ceci avec des massages (TUINA) et stimulaiton des points d'acupuncture par pression ou moxibustion (thérapie par chaleur). Le thérapeute doit connaître 110 points d'acupuncture en terme de localisation, indication et fonction.

TUINA : TUI = pousser NA = saisir